dimanche 19 mai 2013

Non, vous n’êtes pas de geeks, vous êtes juste des consommateurs…

Bon, je suis énervé… ce n’est pas grave… ni important… mais je suis énervé…

La cause ? Une interview de Nikos Aliagas  dans 01net.com qui a pour titre : « Je pense que je suis totalement geek ».

Tout d’abord, petite message à 01net.com : vous êtes d’ordinaire un média ICT de qualité, merci de ne pas commencer à verser dans le pathétique. Il a des tas d’entrepreneurs, de start-up qui méritent largement un coup de pouce médiatique : pourquoi aller vous mettre en lumière ce champion du nivellement artistique par le bas ?

Ensuite Nikos, mon petit Nikos… Etre geek, ça se mérite. C’est une traversée du désert ; de la souffrance, des joies, des défis intellectuels, un dépassement de soi… On ne nait pas Jedi ; on suit le chemin en tant que Padawan, puis seulement la force en toi pénètre.

« J’ai un Mac, un iPhone, un BlackBerry… »

Tu as aussi plusieurs couteaux de cuisine, mais tu n’es pas coutelier.

Tu as sans doute plusieurs caleçons (enfin j’espère pour toi), mais tu ne te prétends pas créateur de prêt à porter underwear.

Tu as peut être eu plusieurs voitures, mais tu ne te prétends pas expert automobile.

Alors, réfléchis un peu, et comprends que ce n’est pas parce que tu as dépensé tes petites sous pour t’acheter quelques jouets ICT que tu mérites le titre de geek.

Nous les geek, avons suivi, dès notre enfance, un chemin de pénitence. Soit premier de classe, soit dernier, nous étions différents.  Pendant que les autres jouaient au foot, on se passionnait pour l’électronique, les sciences, l’histoire. Nous démontions tout ce que nous trouvions, nous avions peu d’ami ou pas du tout et nous nous évadions dans les livres. Nous ne sentions seuls, terriblement seuls, sans savoir que nous étions des milliers dans ce cas, une cohorte silencieuse  et invisible, qui doucement commencerait à se rebeller, à s'unifier, à l’arrivée des premiers 486. 

Toi, tu achètes et quand ça ne marche plus tu jettes. Nous on achète et quand ça ne marche plus, nous sommes encore plus heureux que lors de l’achat ! On démonte, on répare, on recycle, on détourne.  Ce qui est pour toi un objet de consommation est pour nous un objet de création, une terre d’aventure, notre terrain de jeu depuis l’enfance; une enfance éternelle et merveilleuse, qui renait et s’éclaire à chaque nouveau cycle technologique. 

Ce que tu achètes, nous l’avons créé.

Pas pour toi.

Pas pour nous.

Mais pour le plaisir de trifouiller, de bidouiller, de se dépasser, de donner la vie à une série de 0 et de 1.

Avant être geek était une tare, quelque chose à cacher. Pendant des années, j’ai dû me battre pour sembler « cool », normal.

Maintenant, j’ai le droit d’exprimer ma geekeetude sans peur du regard des autres, car maintenant les geeks dirigent le monde, car maintenant vous nous enviez.

Dès lors, n’espère pas que nous allions t’adouber alors qu’il y a quelques années, tu aurais été l’un des premiers à nous railler.

Tu n'as pas le droit de t'attribuer ce pourquoi nous nous sommes battus, ce pourquoi tant des nôtres sont « morts » socialement. 

Bref, à tous ceux qui se prétendent geek alors qu’ils n’ont jamais implémenté un « Hello World », qui sont incapables de monter et démonter un ordinateur, qui ignorent que leur vie numérique repose sur le modèle OSI, qui pensent que Apple a inventé le lecteur MP3, qui ne peuvent imaginer que l’on a surfé et chatté avant le web en Telnet… Bref, à tous deux qui ne comprennent pas le sens de ce billet : continuer à consommer, à acheter nos produits et arrêtez de prétendre à un titre qui n'est pas à vendre mais qui se gagne tout au long d'un chemin, passionnant.

Merci.

CRM

31 commentaires:

  1. Merci à toi Brice ! Encore un qui ne comprendra jamais qu'en ce monde vivent 10 types de personnes, les geeks et eux... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore cette phrase :-))) By the way, on va être sur Verviers une dizaine de jour en juin, j'espère qu'on se fera une chtite soirée AFK :)

      Supprimer
  2. Bonjour,
    Sublime !
    Seul bémol : 01net.com le seul site que je déconseille fortement pour les téléchargements si vous souhaitez garder un ordinateur propre !

    « Toi, tu achètes et quand ça ne marche plus tu jettes. Nous on achète et quand ça ne marche plus, nous sommes encore plus heureux que lors de l’achat ! On démonte, on répare, on recycle, on détourne. Ce qui est pour toi un objet de consommation est pour nous un objet de création, une terre d’aventure, notre terrain de jeu depuis l’enfance; une enfance éternelle et merveilleuse, qui renait et s’éclaire à chaque nouveau cycle technologique. »
    Bon état d’esprit (le mien) :
    http://phoenixordi.e-monsite.com/
    http://phoenixordi.forumactif.org/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? T'as eu des soucis avec des download chez 01? Ca m'étonne d'eux :-(

      Supprimer
    2. J'ai aussi télécharger des trucs récemment, tu te tappes la totale en spyware. La barre de recherche, les pop-up, ...

      Supprimer
    3. Ah merde.... bah... vive les sites des éditeurs alors ;-)

      Supprimer
    4. Pareil, je déconseille totalement 01net.com pour télécharger quoi que ce soit, conseil de mon prof d'info qui a porté ses fruits chez mon meilleur pote, depuis qu'il a arrêté d'y télécharger des choses son ordi a arrêté de récolter des merdes comme par magie.

      Concernant l'article, je suis mitigée. Au fond de moi je suis d'accord, ça m'agace cette utilisation du mot "geek" à tout bout de champ et il a été totalement dépourvu de son sens 1er, mais n'est-ce pas au final le propre du vocabulaire que d'évoluer ? Face à ces utilisations inadaptées, je me contente de hausser les épaules et passer mon chemin, j'ai mieux à faire que de vilipender les prétendus "geeks" qui au final se ficheront bien de mon avis.

      On est plus des gosses. Les mêmes qui se sont moqués de nous par le passé nous envient désormais, bah, super. Mais je vais pas me venger en leur retournant la pareille puisque je suis désormais "the one that's cool" http://www.youtube.com/watch?v=jFhgupR565Q

      Supprimer
    5. Il a eu une analyse très pointue de ce phénomène, que j'ai reçu par e-mail et publié dans ce billet: http://brice-cornet.blogspot.be/2013/05/un-commentaire-brillant-recu-par-e-mail.html Jette un oeil: ça permet de voir la langue sous un autre angle.

      Supprimer
  3. Et donc, vous le connaissez intimement, suffisamment pour savoir qu'il est incapable de faire ce que font les Geeks purs et durs ? Car dans ce cas-là, j'aimerais bien un autographe de sa part :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah... lis un peu le blog... Sinon Google moi ;-) Et l'autographe, c'est uniquement si tu achètes mon livre consacré à l'e-management :-p et j'y fais la place belle aux geeks aussi :)

      Supprimer
    2. 1/ je ne doute pas de votre geek attitude mais les jugements à l'emporte-pièce me laissent ... dubitatives sur leurs auteurs 2/ Google+ ? Cherchez, vous me trouverez ... Notamment sur Sorobangeeks 3/ quoi ? Vous me poussez à la consommation en achetant votre livre ? :)

      Supprimer
    3. 1/ Il n'y a pas, à mon sens de jugement. Un jugement induit une condamnation. Je me contente juste de mettre en lumière certaines déductions logiques évidentes, donc la base est que le fait de consommer n'induit pas, par la suite, un état, un mode de vie, une connaissance d'un sujet.

      2/ Google tout court.

      3/ Bah... à tant que de gâcher une feuille, autant la gâcher avec une lecture utile ;-) enfin j'espère qu'elle est utile :-p

      Supprimer
    4. 1/ vous avez raison ... Vous ne jugez pas ... Vos déductions logiques et évidentes sont tout sauf une condamnation ... Ouais :) 2/ mea culpa j'avoue avoir fait preuve de négligence en ne chaussant pas mes lunettes ! 3/ lecture utile ? Une autre déduction logique et évidente ?

      Supprimer
  4. Diffuser la perception que pour être geek, il suffit d'acheter des gadgets, c'est effectivement néfaste.

    Ce qu'il faut, c'est diffuser auprès des jeunes l'envie de bidouiller, développer...
    Il y a des super sites comme Codecademy.com, ou divers MOOCs.
    Faut rien installer, on peut coder (et tester) dans une fenêtre de browser : c'est magique ! :-)

    (pour ma part, je fais partie de la tribu des geeks qui installait des serveurs httpd en 1993 ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yeps http://www.codecademy.com est super bien foutu! J'avais lu que la team Obama voulait aider à l'extention du site. C'est chouette! J'espère juste que les languages plus systèmes ne seront pas oubliés dans le futur... Bon il est vrai que coder une appli DOS ne doit pas être super excitant pour les kids actuels :-/ mais au moins, s'ils ont accès à des cours de prog, leur expliquer les origines des langages actuels.

      Supprimer
  5. Je crois que 01.net a juste oublié un "r" à "greek"...

    L'erreur est humaine. Mihi :D

    RépondreSupprimer
  6. Excellent ! ;) C'est vrai que ce terme est maintenant galvaudé...

    RépondreSupprimer
  7. Au vue du contenu de ton article, tu sembles confondre geek avec hacker.
    Un geek n'est pas nécessairement un hacker mais un hacker est effectivement un geek, voir un nerd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Michel. A mon sens je ne confonds pas. Cela fait 10 ans que je crée des logiciels (voir http://crm-pour-pme.fr), mais je ne suis pas du tout hacker, ni nerd. Je pense que un hacker et un nerd ont un niveau technique bien supérieur au mien. Je suis analyse/programmeur de formation, avec une spécialisation en abstraction mathématique, et même si je bidouille comme un petit fou, que j'ai une bonne connaissance du génie logiciel, il a bien trop de choses que j'ignore, pour prétendre au titre hacker/geek, qui est pour moi, le titre le plus "gradé", attribué sur base d'un très haut niveau de connaissance/maitrise.

      Supprimer
    2. En fait, hacker, geek ou nerd ne reflète pas nécessairement un niveau d'excellence technique ; celle-ci est plus une conséquence. Il y a différents niveaux de compétences parmi les hackers dans un domaine particulier, mais ils sont effectivement de compétences supérieurs à une personne "normale", plus moulée dans la société. Il y a de grand hackers mais il y en a aussi de petits, plus nombreux. S'il y a une différence de niveau entre, par exemple un geek et un nerd, c'est dans leur asociabilité.
      Un hacker est juste un geek ou un nerd qui aime bidouiller et détourner les outils de l'usage de ce pourquoi ils ont été initialement fais. Comme dans l'article, tu parles justement de bidouillage et d'adapter des outils à de nouveaux usages, le terme de hacker me semble plus approprié que celui de geek ; un geek n'aime pas nécessairement bidouiller/adapter.

      Supprimer
  8. Et si depuis mes 4 ans je joue aux jeux vidéos et qu’effectivement je n'ai pas d'amis depuis lors, que le jeu vidéo me fais pleurer, vibrer ,vivre, me sentir aimé ou sociable. Suis je plus no life que geek ? Si depuis toujours j'aime certains Mangas, si depuis toujours seul le JEU VIDÉO m'intéresse et non pas la programmation ou l'informatique, suis-je alors sans identité ? Sans marque ? Juste quelqu'un qui consomme comme les autres ? Sauf qu'à la différence des autres ma vie est construite avec du virtuel et seul. Alors, que penses-tu de moi ? Qui suis-je à ton égard ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " si depuis toujours seul le JEU VIDÉO m'intéresse " -> Tu es un gamer ;-) Geek est défini dans le Larousse comme suit: "Fan d’informatique, de science-fiction, de jeux vidéo, etc., toujours à l’affût des nouveautés et des améliorations à apporter aux technologies numériques." Ce qui différencie le geek du technophile ou du serial gamer est justement cet aspect: "améliorations à apporter aux technologies numériques" qui engendre un travaille de création.

      Supprimer
    2. Merci pour ta réponse, bonne journée, j'ai oublié de préciser, très bon "article" :)

      Supprimer
    3. Merci à toi et un très beau dimanche, plein de frags, d'own et d'aventures numériques ;)

      Supprimer