vendredi 8 juillet 2016

Dans les coulisses de Simple CRM : partie 7, « Un CEO a-t-il le droit d'être capricieux et autres réflexions sur l'intuition ».

Vous est-il déjà arrivé de vous lever un matin et de détester votre coiffure ou la couleur de votre salle de bain ? De partir sur un coup de tête changer votre look ou acheter des pots de peinture et des pinceaux, poussé par un irrésistible besoin de changement ?

Et bien cela m'est arrivé il y a un mois ; j'ai ouvert mon Simple CRM et j'ai eu envie de « changer sa coiffure et de repeindre ses murs ».

La modernisation de l'IHM (Interface Homme Machine) de Simple CRM était planifiée dans le road map en 2017. Il faut comprendre que changer l'interface, cela veut dire aussi :
  • Changer notre site Internet
  • Changer toutes nos images de promotion
  • Changer toute la documentation et les aides en ligne
  • Re-faire les vidéos de promotion et de formation
  • Mettre à la poubelle les stocks de brochures et en produire de nouvelles

Inutile de vous dire que le budget est conséquent !

A la question de mes collègues : « Pourquoi chambouler le planning et prendre un an d'avance sur un projet important, non budgétisé pour 2016 ? », j'ai répondu : « Parce que je sens qu'il faut le faire maintenant ! ».

La question a donc le mérite d'être posée : « Un CEO a-t-il le droit d'être capricieux ? ».



Le CEO et ses responsabilités


Le CEO a une mission et elle est simple : s'assurer que l'entreprise évolue de façon positive dans le temps.

Cela passe par différentes missions : stabilité financière, croissance, investissements intelligents, bien-être des employés, stratégies et vision de l'avenir.

Le dernier point est le plus compliqué et peut-être celui qui définit à lui seul la pérennité, sur le long terme, de l'entreprise : la vision de l'avenir. Vous pouvez être à l'instant T le numéro 1 de votre marché ; sans une vision de l'avenir claire, vous allez stagner, puis disparaître.

Les exemples de ce type ne manquent pas : Kodak, Sharp, Nokia, etc.

Le problème est que la vision se base sur des éléments factuels (tendances du marché, besoin des consommateurs, évolutions des technologies) et un élément qui est totalement lié à l'imaginaire : l'intuition.

Une partie des décisions cruciales d'un CEO est en effet basée sur sa capacité à imaginer le futur et sa capacité à déterminer si cette vision se concrétisera ou non.

C'est ainsi que Bill Gates « a vu le futur de l'informatique » et que Steve Jobs « a vu le futur des smartphones et tablettes ».

L'une des responsabilités des CEO est donc d'avoir une intuition qui ferait baver les voyants les plus expérimentés ;-)


Mon expérience de l'intuition


Ce qui va suivre est basé sur mon expérience propre. Je ne plaide pas pour une vérité absolue, juste pour un partage de mon vécu.

L'intuition n'est pas un don naturel, mais une capacité cognitive qui se construit.

J'ai eu beaucoup d'intuition en termes de technologues, sur les 18 dernières années. Certaines de mes prédictions se sont avérées justes et d'autres totalement fausses.

Ce que j'observe c'est qu'au fur et à mesure que le temps passe, j'ai de moins en moins « d'idées lumineuses », mais que par contre, elles se révèlent de plus en plus justes.

Et cela n'a rien d'étonnant ! Plus le temps passe, plus je connais mon métier, mon marché et les possibles évolutions des technologies, car, j'ai vécu les changements de ces 3 éléments en direct. De facto, j'ai acquis avec le temps, sur base d'expériences factuelles, une capacité non mesurable à capter mon marcher, à en ressentir les vibrations, à pré-sentir ses frémissements.

Reprenons d'un point de vue plus pragmatique. Plus le temps passe et plus je me suis spécialisé dans un domaine : le CRM en ligne.

Dès lors, mes centres d'intérêts se sont limités à ce qui gravitent autour du CRM en ligne (technologie, marché, offre, demande, etc.), ce qui explique que mon cerveau propose moins d'idées, mais des idées plus précises et plus justes.

J'insiste sur le fait que c'est le cerveau qui propose et non pas moi qui réfléchis longuement sur un thème donné. De nombreuses innovations présentes dans Simple CRM sont nées sur un coup de tête, quand j'étais sous la douche ou en vacances. En fait, j'ai sincèrement l'impression que les meilleures idées surgissent « d'elles-mêmes » quand le cerveau est au repos. Je pense que le fait de déconnecter, de prendre du recul, permet à une certaine partie du cerveau de remettre les pièces du puzzle dans le bon sens, afin d'offrir une vue d'ensemble plus posée, intelligente, de laquelle nait des idées que l'on ne peut pas avoir en ayant la tête dans le guidon.

Lorsqu'il y a deux ans, j'ai décidé que Simple CRM deviendrait le premier logiciel de gestion pour PME à réellement utiliser de l'intelligence artificielle, la direction technique de Simple Group m'a immédiatement dit que cela serait trop compliqué et trop cher. J'ai répondu que la complexité allait baisser car toutes les entreprises IT allaient converger vers l'IA et que le coût des serveurs ne feraient que baisser, rendant de facto les technologies d'intelligences plus accessibles et donc commercialisables.

Il y a deux ans, il n'y avait aucune preuve concrète que ma vision serait rentable. A l'heure actuelle, il n'existe toujours aucune preuve que ma vision sera viable économiquement. Cependant, la convergence des acteurs IT vers l'IA a bien eu lieu et la baisse du coût des serveurs également.

Un conseil pour un jeune entrepreneur ?


Oui votre intuition existe. Elle est là, en vous.

Cependant, si vous n'avez pas de réelle expérience, soyez conscient que votre intuition est naïve, pleine de fougue, de jeunesse et dès lors d'erreurs à en devenir.

Apprenez la patience, apprenez à écouter, à analyser, à comparer, à projeter, à calculer… Vous vous planterez sans doute, mais vous aurez aussi parfois raison ; il faudrait dès lors comprendre pourquoi, vous avez parfois raison.

Quelques new-news de Simple Group


L'été est toujours un moment particulier puisque comme chaque année, le Simple CRM Academy Summer Tour va permettre aux membres des SCRM Team des différents pays où nous sommes présents, de se rencontrer, de bronzer, de rire, d'échanger et aussi de brainstormer autour de thématiques qui deviendront une partie des axes stratégiques de l'année prochaine.

Cette année, nous parlerons de mobile, d'IA, de BI et surtout du bonheur de travailler !

Nous profiterons aussi de l'été pour chercher de nouveaux et plus grands bureaux pour la partie Belge de l'entreprise, intensifier notre R&D sur l'IA financière et finaliser le développement de l'API.

A noter que le Simple CRM Club a lancé cette semaine des blogs thématiques afin de partager au mieux du savoir gratuit : ;-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire