mercredi 2 mai 2018

Dans les coulisses de Simple CRM : partie 12 – Il n’y a que les cons qui ne changent jamais d’avis – J’ai trouvé le PC portable le plus petite du monde et le plus parfait (autonomie de 10 jours) – Test du smartphone OUKITEL K10 et du clavier Jelly Comb

J’ai déjà pas mal écrit sur mon rejet des smartphones.  Pour comprendre mon point de vue, je vous invite à lire ou relire ce précédent billet : « Pourquoi, en 2017, alors que je travaille dans l'univers des nouvelles technologies, je n'utilise pas de smartphone ? » Pour les plus septiques, je vous propose également de lire : « Le smartphone, une cause majeure de stress et de dépression », un article de la section Geeko du journal Le Soir.

Seulement voilà, ma position de CEO chez Simple CRM est de plus en plus nomade. Entre l’ouverture dans la Silicon Valley et les agrandissements chez Simple CRM Belgique, je cours dans tous les sens.

Or, s’il y a bien quelque chose que je déteste : c’est courir sous le soleil avec un sac à dos de 8 kg contenant PC portable et dossiers ;-)

Cela fait des années que je recherche la quadrature du cercle : un PC ultra portable, puissant, avec une énorme autonomie. Après des années de recherche, j’ai enfin trouvé la solution, qui se trouve être un smartphone… #ironie

Présentation du OUKITEL K10

Le OUKITEL K10 est un téléphone avec une énorme batterie. Quand je dis énorme, je parle de 11000 mAh, soit 5 fois plus qu’un smartphone classique.


Côté performance, on est sur une chouette machine. Le smartphone propose un affichage 6 pouces FHD+ (2160 x 1080 pixels) au format 18:9. Il est équipé d'un SoC octocore MT6763 cadencé jusqu'à 2,0 GHz, 6 Go de RAM et 64 Go d'espace de stockage (extensible à 128 Go), le tout propulsé par un Android 7.1.1

Pour la fiche technique détaillée, CFR le site du fabricant : http://www.oukitel.com/products/k/oukitel-k10-84.html

Côté performance, rien à dire, c’est une belle bête.

En lui attachant un clavier bluotooth (avec touch padintégré) Jelly Comb, et en le fixant sur un "pose téléphone", vous obtenez un véritable ordinateur portable, permettant de traiter les e-mails, d’utiliser Simple CRM, de rédiger des documents Word, Excel, de suivre les stats Google Analytics et AdWord, d’explorer Linkedin, etc... bref, tout ce dont j’ai besoin en déplacement.

Et la sécurité alors ?

La bonne (et étonnante) nouvelle est que pour un téléphone chinois et bien on ne retrouve aucune application « non sécurisée / bourrée de pub » dans le téléphone. L’OUKITEL K10 ne contient en effet que les applications de base d’Android et rien de plus.

Pour la sécurité, un peu de boulot donc.


Etape 1 : chiffrer le téléphone (ou la tablette) Android

Etape de base, très simple à réaliser. Voir l'image ci-dessous:



Etape 2 : installez un antivirus et un firewall

Etape logique, mais quel antivirus me direz-vous ?

Puisque je me doute que vous préférez les applications gratuites, je vous conseille BitDefender : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.bitdefender.antivirus

Côté firewall, il faut utiliser "Firewall sans Root" qui est gratuit et disponible ici: https://play.google.com/store/apps/details?id=app.greyshirts.firewall&hl=fr

Etape 3 : protégez Android contre les commandes USSD

Une commande USSD est une commande qui va permettre d'accéder à des fonctions cachées, liées à votre opérateur mobile. Cela permet entre autre, de bloquer votre carte PIN ou encore de renvoyer automatiquement les appels !

Afin d'éviter l'activation de ces codes, BitDefender propose une apps gratuite : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.bitdefender.ussdstopper

Etape 4 : la gestion des mots de passe

Afin d'avoir un gestion saine et sécurisée de vos mots de passe, je vous conseille l'excellent KeePass dispo via https://play.google.com/store/apps/details?id=com.android.keepass&hl=fr, qui existe aussi sous Windows, Mac et Linux ! Perso, je ne bosse qu'avec ça. Voir : http://keepass.info/

Pour information, nous avons ensuite sniffé ce qui rentre et ce qui sort du téléphone. Bilan : rien du tout puisque le firewall fait parfaitement son boulot !

Economiser un maximum de bande passante

Afin de ne pas exploser mon forfait, surtout aux USA, j’ai appliqué les 3 astuces suivantes :

Comment configurer correctement Android pour économiser son forfait mobile ?

Mettez à jour vos applications avec la Wi-Fi seulement

  • Rendez-vous dans Google Play Store.
  • Appuyez sur les trois traits horizontaux, en haut à gauche.
  • Sélectionnez Paramètres en bas du menu.
  • Dans la section Paramètres généraux, appuyez sur Mise à jour automatique des applis.
  • Enfin, descendez et sélectionnez Mettre à jour automatiquement les applications via Wi-Fi uniquement.

Limitez l’utilisation de données en arrière-plan

  • Si vous le souhaitez, vous pouvez — pour chacune de vos applications — désactiver uniquement les données mobiles utilisées en arrière-plan.
  • Allez dans Réglages → Applications→ choisissez votre application, dans cet exemple Gmail.
  • Appuyez sur Utilisation des données.
  • Enfin, désactivez Données en arrière plan.

Et choisir ensuite des applications sécurisées

La boutique d’application officielle d’Android propose de nombreuses applications gratuites.

Le problème est que souvent elles sont bourrées de pub et que parfois, elles sont carrément douteuses en termes de sécurité.

Pour éviter cela, il existe un appstore de logiciels open source, parfaitement gratuites et sécurisés sur : https://f-droid.org/fr/

Côté application chez F-droid, je vous conseille d’installer :
  • Android VNC
  • Book Reader
  • WIFIAnalyzer
  • Screen Stream (permet de streamer votre écran de mobile sur des PC via une adresse web !)
  • World Clock
  • Good Waether
  • NTPSync
  • Simple SMS response
  • Call recorder (pour enregistrer vos appels téléphoniques)

Puis installer les indispensables pour la bureautique

Retour ensuite sur Google Play pour installer :
  • Word, Excel, PowerPoint, Office Lens et One Note
  • Google Docs, Sheets
  • Libre Offie Viewer
  • Feedly, Linkedin, Google Analytics, AdWord, etc.

Enfin, couper le cordon pour ne pas créer une dépendance

Si j’ai été contraint et forcé de passer enfin sur un smartphone, il n’en demeure pas moins que je reste totalement opposé au phénomène de dépendance engendré par ces machines (cfr. http://www.ihaveto.be/2017/09/pourquoi-en-2017-alors-que-je-travaille.html et http://curation-simple-crm.blogspot.com/2018/05/mobile-le-smartphone-une-cause-majeure.html)

Il est donc impératif de configurer Android pour éviter d’entrer dans ce mécanisme de dépendance.

Comment désactiver les notifications sur Android ?

Ce qui rend dépendant, ce sont les notifications.

J’ai pour ma part bloqué LA TOTALITE DES NOTIFICATIONS, sauf celle de Telegram qui est mon outil de communication principal.

Pour cela, j’ai été dans les paramètres de l’Android -> Notifications et j’ai bloqué les notifications de chaque application, les unes après les autres.

C’est un peu long mais le calme de l’esprit est à ce prix !

Conclusion

Après un mois d’utilisation intensive, l’OUKITEL K10 se révèle être un excellent téléphone. Sa puissance, combinée à son grand écran et au clavier Jelly Comb (qui a l’immense avantage d’intégrer un track pad) permettent de travailler, comme sur un réel ordinateur.

La batterie permet de travailler entre 6 et 10 jours sans recharger ! Ce qui est réellement incroyable.

Enfin, le téléphone et le clavier se trouvent à +/- 300 Euro : un prix réellement abordable pour une réelle station de travail portative qui permet de booster sa productivité mobile.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire